Actualité : La serre aquaponique au travers des saisons

IMG_5780

Actualité : La serre aquaponique au travers des saisons

Le principe de l’aquaponie est simple : une symbiose entre les poissons et les légumes pour faire simple.

La nourriture des poissons favorise leurs déjections, ces déjections via des bactéries se transforment en engrais (nitrate) donnant ainsi de la nourriture aux plantes, les plantes grandissant avec cette nourriture et grâce à la lumière (photosynthèse).

principe-aquaponie

C’est à ce stade que les questions se posent : Comment faire ? Comment construire le système ? Quelle taille d’aquarium faut-il ? Quels poissons utiliser ? Faut-il mettre le système en intérieur ou en extérieur ? Quelles plantes, quels légumes peut-on planter ? etc. …

En fait il existe des règles simples et des équilibres à respecter que nous détaillerons dans un autre article.

Mais avant de rentrer dans le design de votre futur système, regardez ces deux exemples que nous avons construit sans aucune aide, ni technique particulière, avec en grande partie des matériaux de récupération :

  • un système à base d’aquarium de 200 litres
  • un système plus important dans une petite serre 12m²

Un système aquaponique à base d’aquarium

Un aquarium et son système de pompe et bulleur feront votre premier système.

Pour ce faire, nous avons opté pour des cagettes en plastiques récupérées dans un supermarché, remplies de billes d’argiles et immergées au 2/3.

La pompe recycle l’eau et créé en plus une circulation d’eau bénéfique au système racinaire des plantes. le bulleur favorise l’oxygénation de l’eau. Les billes d’argile sont des nids à bactéries.

La seule erreur à ne pas produire est de mettre l’ensemble du système au soleil. C’est bon pour les plantes, donc les algues, mais mauvais pour la qualité de l’eau. La solution est de protéger l’aquarium et de laisser les plantes à la lumière.

Voici donc ce premier système même si la qualité vidéo n’est pas très bonne par endroit, veuillez nous en excuser !

Pour l’alimentation de cette petite bande de poissons, pêchés localement dans les rivières et étangs, la nourriture a été la même que l’appât, des Vers de Terre, avec ce que ces travailleurs de la terre apportaient comme minéraux avec eux, les poissons et les plantes en profitaient.

 

La serre aquaponique

Pendant 1 an nous avons tester et surveiller ce premier système. Pour passer l’hiver dehors, sans chauffage, nous avons surmonté l’aquarium d’une mini serre bricolée « maison ». Après avoir réglé le problème d’algues, nous avons ainsi prouvé qu’il était simple de maintenir dans d’assez bonnes conditions nos poissons, tout en produisant quelques légumes et herbes aromatiques à la taille de nos deux bacs.

Le cycle fermé et vertueux du système aquaponique fonctionnait bien.

Naturellement on était loin de l’autonomie alimentaire, mais on apportait ainsi une petite touche de fraicheur et d’authenticité dans la cuisine.

Nous avons donc décidé, au printemps suivant, de construire une serre aquaponique plus grande de 12m²

Après quelques coups de crayons et quelques calculs, la serre commença à prendre forme pour accueillir les premiers semis.

Ce fut ensuite le tour de passer, avec un peu de retard du fait des promesses oubliées, de la construction du bac des poissons et des bacs de cultures en veillant à mettre en relation des 3 modes de cultures : sur substrat de billes d’argile, sur raft DWC et en tube NFT.

Le système a été mis en place étape par étape au fur et à mesure des constructions, bac après bac.

La mise en eau de l’ensemble du système c’est faite en Mai.

C’est ainsi que l’été nous apporta la joie de voir ce nouveau système aquaponique fonctionner et l’abondance des légumes produits. Une forêt de tomates rempli rapidement la serre accompagnée de basilic, de physalis, d’aubergines, de poivrons et de piments, de persil, de pourpier, de multiples fraisiers et même des boutures de caoutchouc et de croutons, de la prêle, des cardes, etc. … Tout cela sur 5 m² de surface de culture, représentant le double en maraichage classique…

Ainsi durant tout l’été et jusqu’à l’autonome ce fut la profusion.

En Novembre nous avons remplacé les cultures d’été par des cultures d’hiver toutes aussi variées même si un peu moins exubérantes du fait de la diminution de la température (serre non chauffée) et de la baisse de la luminosité (serre non éclairée).

Maintenant nous allons démarrer une nouvelle saison par la construction d’une serre à semis pour nos jardins.

 


Retour en Haut

Étiqueté , , , , , , ,

Pour des raisons indépendantes de notre volonté, la vente de graines est temporairement suspendue. Seules les prestations de conseils peuvent être commandées. Merci de votre compréhension. Rejeter